Un peu comme le clown qui rit de tout, qui s’amuse, qui cache sa sensibilité, et qui à la fin, bas les masques, nous dévoile ses failles au plus profond de son âme. 

 

Au début, tout laisse à croire que nous sommes dans une comédie. Le comédien joue un personnage loufoque, exentrique, qui s’invente sous nos yeux une vie d’ancien mannequin qui écrit ses mémoires. Les ingrédients de la comédie, le rythme, la dérision, le second degré, le téléphone qui sonne de manière incessante, la sonnerie du téléphone qui retentit.. Et puis, bas les masques, l’horloge explose, le temps est suspendu, et telle un fantôme qui fait le bilan sur sa vie, le personnage se dévoile et laisse apparaître une sensibilité à fleur de peau. 

De Copi

Avec Philippe Caulier
Mise en scène Nicolas Dubreuil

Régie lumière: Matthieu Luro

Avec le soutien du Lieu Sans Nom et de la Clé du Quai. 

Création le 20 février 2020 au Lieu Sans Nom à Bordeaux

Le Frigo